Banniere

                                                                      

1° décembre 2016

Transmutation 

 « Au sein de chacun de nous se trouve le pouvoir de consentir
 à la santé et à la maladie,
à la richesse et à la pauvreté,
à la liberté et à l'esclavage.
C'est nous qui maîtrisons cela et nul autre »
 Le messie récalcitrant de Richard Bach.

 Cher Richard Bach. Je ne me rappelle pas où et quand je t'ai rencontré. Ce fut en fin du dernier millénaire, dans ces années de réveil de moi, de re-découverte de ce pays du rêve, pays des mondes parallèles, les tiens cher Richard Bach qui, en ces temps-là, m'étonnaient autant qu'ils m'aimantaient. Ces pays dont tu osais parler, je ne pouvais les évoquer aux autres sans risque ... Quel risque ??? Celui du sermon, celui de l'interdit, celui d'entendre ces phrases d'enfance que me rechantait petite fille intérieure, soudain affolée de mon audace : "Ne dis donc pas de bêtise !" "Hé ! Ho ! Redescends sur terre !" "Cette gosse aura-t-elle jamais le sens des réalités ???"

Quelles réalités voulaient-ils que je vive ?
Etait-elle celle-ci lourdement séparé du ciel ?
Le ciel n'était-il qu'un leurre, une illusion à laquelle s'accrochaient les faibles dont j'étais à leurs yeux ?
Leur réalité vécue en leur quotidien était-elle la seule vérité ?
Leur réalité était-elle cette vie tortueuse, ces guerres, ces maladies, ces fins de mois difficiles, ces problèmes en tous genres ... ???

Ô passé de mon enfance ! Ô passé de ma jeunesse !!! Ô passé d'hier si proche encore ! Tu t'es collé à mes basques à force d'ouïr leur répétition-matraquage. J'y ai adhéré.
Je m'en suis extirpée.
Je suis arrivée à dépasser l'opposition matériel-spirituel ...
S'ils ne sont plus sur cette terre mes rabat-rêves, leur vibration suinte encore un peu en ma mémoire, mais le disque de leurs répétitions séparatistes tourne de plus en plus lentement, chaotiquement, si bien que je quitte l'obéissance et m'émancipe d'eux. Je leur désobéis ... Je quitte leur vision de Vie !
Ce jour, ma petite fille intérieure, joyeusement étonnée de cette audace, voit à coeur de moi la dernière bûche blocage de ma Vie finir de brûler, ma gorge se libérer, et mon Être s'envelopper d'Amour, de Joie, d'Infini.

L'affirmation : "Je suis le Maître de ma Vie", commence à résonner clairement à coeur de moi, et en mon mental.
"Je suis" devient "I Am".
Aidée par  Flamme Violette, par cette Flamme Superbe, Suprême, je brûle mes peurs, je transmute ce que je ne suis pas, cette réalité tristement et strictement matérielle, les peines à gérer, que les autres voulaient uniquement voir,
et je fais émerger qui je suis, cette enfant à coeur de moi, capable de voguer dans sa goélette, de laisser vibrer ses multiples facettes.

Voici que ce 11 novembre 2016, Messager-Peinture laisse glisser douze goélettes sur ma feuille blanche, douze, quatre fois trois, comme l'évoque le dictionnaire des symboles, parce qu'est accompli le créé terrestre (4) par assomption dans l'incréé divin (3). Je crois en Cela. 

flamme violetteTransmutation - Flamme Violette
11 novembre 2016 

Les goélettes arrivent à quai,
D'abord en haut de la feuille, trois premières s'arriment,
puis en milieu et en bas de feuille, se glissent les neuf autres.
La traversée de mon océan non-Pacifique s'achève ici.
Mon Âme chante le lien dénoué, le lien renoué.
Au bord de coeur de Moi, les goélettes se sont immobilisées.
Attente ! Silence !
Etrangement, doucement, pinceau se fait araignée,
tisse leurs interconnexions, les relient, les fait Un !
Je Suis.
De l'autre côté de mon coeur-miroir, 
transmuent les goélettes en neuf étoiles.
La fin et le recommencement ! 
Monter au ciel, être Ciel : Je suis Ciel !
M'ancrer en terre, être Terre : Je suis Terre !
Voguent mes Goélettes vers le Coeur de Moi !
Brillent mes Etoiles autour de Coeur de Moi !
Coeur losange, Coeur matrice de ma vie,
Coeur spirale déroulant ton Amour de l'Eternel vers le Temporel,
Coeur cercle enroulant ton Amour autour de l'Eternel, autour du Temporel.
A coeur de mon Coeur, Flamme Violette oeuvre.
Petite fille de l'an 2000 quitte sa zone de turbulences,
Vie continuum, Vie sans commencement ni fin,
Danse de Terre en Ciel, de Ciel en Terre,
Danse  de Ciel en Mer, de Mer en Ciel,
Petite fille Goélette, petite fille Etoile
Je suis !

mavag